La Grèce et l’île de Santorin sous la protection de l’Archange Saint Michel

chez_Evangelia_web.jpg
090_web.jpg

L’histoire de cet oratoire commence chez Evangelia chez qui le Président de l’association « la Route de l’Europe chrétienne » et son épouse vont quand le temps le leur permet pour se reposer et pour peindre. Evangelia a perdu son mari il y a quelques années et elle dépend des hôtes qu’elle peut accueillir pendant la saison pour élever seule ses enfants.

032_web-2.jpg

Au sud d’Athènes, dans les Cyclades, l’île de Santorin occupe une place particulière en raison de sa nature volcanique qui la fait émerger environ 3000 ans avant J.C. et pourra peut-être demain, la faire disparaître à nouveau. La dernière éruption date de 1956, elle a fait 50 morts.

026_web.jpg

La beauté de la mer, ses falaises multicolores et la blancheur immaculée des maisons dessinent le décor de rêve de cet féérique univers. Pourtant, le vrai trésor de l’île n’est pas là. Pour le découvrir, il faut emprunter les ruelles de sa capitale Fira,

048_web.jpg
040_web.jpg

escalader de petits escaliers pour atteindre au sommet la cathédrale St Jean Baptiste de la paroisse catholique et l’église Notre Dame du Rosaire,

030_web.jpg

siège du monastère Ste Catherine des Sœurs contemplatives de St Dominique.

054_web.jpg
inscription_santorin_web.jpg

Dernier oratoire de l’année 2012 de la Route de l’Europe chrétienne, l’association a choisi une église pour y déposer une magnifique icône de l’Archange Saint Michel de 1m50 de haut écrite par Madeleine Litaudon de l’Isle sur la Sorgue. Soigneusement empaquetée pour voyager dans la soute de l’avion de Marseille, puis à bord du « Blue Star Delos » après sept heures de traversée,

006_web-3.jpg

l’icône a été offerte par Robert et Claudia Mestelan à la Mère Supérieure, dès leur arrivée.

P1010007_web-2.jpg

Le vendredi 14 septembre, en la fête de l’Exaltation de la Sainte Croix, qu’elle ne fut pas leur joie de la découvrir déjà installée à droite de l’autel et gardée par les 16 Soeurs contemplatives qui constituent la communauté. L’épaisse grille derrière laquelle on les découvre, indique qu’elles se sont séparées du monde pour se donner totalement au Seigneur, mais qu’elles portent constamment dans leurs prières les intentions de l’Europe et du monde: la mappemonde au cœur de la chapelle en est le puissant symbole.

029_web.jpg

Un immense M E R C I à toute la communauté qui avec enthousiasme s’est rangée dans la phalange des missionnaires de l’Europe chrétienne.

058_web.jpg
069_web.jpg

070_web.jpg