Dans quel esprit bâtir ? français

samedi 21 mars 2015

Dans quel esprit bâtir ?

L’objet de la Route de l’Europe chrétienne, c’est-à-dire de chacun de ses membres est d’œuvrer à la ré-évangélisation de l’Europe en défendant ses racines chrétiennes.

Les 27 pays de la communauté constituent le domaine de notre action. Ils couvrent tout le continent, vaste territoire allant de l’Irlande à l’Ukraine et de la Norvège à l’île de Malte, comportant de nombreux sanctuaires. Les routes de pèlerinage nous semblent constituer le meilleur moyen pour aller à la rencontre les uns des autres dans une démarche ré-évangélisatrice.

Attachés à l’histoire religieuse qui a façonné depuis ses origines le continent, nous cherchons à nouer des relations avec tous les chrétiens qui partagent la même foi en Dieu et aussi rencontrer ceux qui ne la partagent pas. Pour affirmer notre détermination et montrer la réalité de notre action, nous voulons, en liaison avec chacun de ces pays, ériger un signe chrétien (croix, calvaire, oratoire ou chapelle). 1)

Partant de Fatima, la Route de l’Europe chrétienne est aussi un chemin de prière, dont le personnage central, Notre Dame, la Sainte Vierge Marie visite tous ses enfants dispersés, autrefois séparés par un mur.

Sur le grand axe médian ouest - est, traversant l’Europe en diagonale, de Fatima à Kiev, viennent confluer de nombreuses transversales. L’axe Italien, partant de Malte, joignant la Sicile, St Pierre de Rome, Assise et Notre Dame de Lorette. L’axe Grec, partant de Patmos passant à Tinos pour rejoindre le continent et toute la péninsule Balkanique. L’axe Britannique partant du Mont Saint Michel jusqu’au Pays de Galles et en Irlande, l’axe Nordique, partant de Notre Dame de Paris vers la Belgique les Pays Bas et la Suède de Sainte Brigitte.

Les grands et les petits sanctuaires de la Sainte Vierge ainsi soulignés par la construction d’un oratoire deviennent ainsi le but des chemins de pèlerinage. Au risque d’en oublier, citons les principaux :

Notre Dame de Fatima, Lourdes, Rocamadour, Notre Dame des Doms, Le Puy, Notre Dame de la Garde, Notre Dame de la Salette, Pontmain, Ile Bouchard, Notre Dame des Grâces, Notre Dame de Paris, Notre Dame des Victoires, La Rue du Bac, Chartres, Notre Dame de Beauraing, Banneux, Einsiedeln, Notre Dame de Lo-rette, Altötting, Mariazell, Notre Dame de Pecs, Levoca, Notre Dame des Douleurs à Sastin, Velehrad, Medjugorje, San Da-miano, Czestochowa, Vilnius, Kalwaria Zebrzydowska, Pochaïev, Notre Dame de la Sainte Assomption à Ouniv, la Laure de la Dormition à Kiev. Certes, la liste n’est pas complète et aux sanctuaires de la Sainte Vierge il convient d’ajouter les lieux où des saints ont vécu, comme Saint Jacques de Compostelle, Sachseln où vécut Saint Nicolas de Flüe, Pannonhalma, la patrie de Saint Martin de Tours, le sanctuaire mondial de la Miséricorde à Cracovie, les sanctuaires de l’Enfant Jésus à Prague, Arenzano et Beaune et Wadowice, la ville natale de Jean Paul II le Grand.

L’ensemble est impressionnant, mais la foi, exprimée par les vingt siècles de chrétienté qui ont précédé le nôtre, nous lègue un trésor à la mesure d’un continent qu’il convient de transmettre à la génération qui va nous succéder en l’enrichissant encore par notre apport personnel.

1) L’oratoire représenté a été réalisé bénévolement en 2006 par un groupe de pères de famille français dont certains étaient en recherche d’emploi. L’association a fourni la statue, la grille et la croix ainsi que le plan, des entreprises ont offert le matériel. Oratoire Saint Joseph du Bessillon (Var)

Portfolio

P.-S.

PDF - 1.3 Mo

Oratoires bâtis depuis le début de sa fondation et jusqu’au 31 décembre 2014

Documents joints


La Route de l’Europe chrétienne - Atelier Lou Barri - 84740 Velleron / France - Tel/Fax 04 90 20 08 70
atelierloubarri@free.fr
Association Loi 1901déposée à la sous-Préfécture de Carpentras et inscrite le 20 novembre 2006 sous le N°084.3.00 4972