Chapitre 1 – L’envol

Chapitre 1 – L’envol

Dimanche, 15 avril – Paris : Fontaine Saint Michel En choisissant la fontaine Saint Michel comme point de départ de la route Saint Colomban, nous voulons dans la pleine lumière de la Résurrection du Christ et l’Amour infini de Sa Miséricorde, nous placer sous la protection de l’Archange Michel, notre saint patron.

L’Exode nous l’indique clairement en son verset 23.20.28 : « J’enverrai mon Ange pour qu’il marche devant toi, qu’il te garde en chemin et qu’il te fasse entrer dans le pays que je t’ai préparé. Sois attentif à sa présence, écoute ses conseils, ne te risque pas à les mépriser, il ne laissera passer aucune de tes fautes, car il est mon représentant. »

Nous voilà bien prévenus. Que Dieu nous aide à ne jamais l’oublier. Après Reims en 1996, Saint Jacques en 1997 et 1998, Jérusalem en 1999, le Mt Gargan en 2001 et Kiev en 2004, voilà que la route Saint Colomban, une nouvelle route de l’Europe chrétienne, va nous happer. Depuis six mois nous l’avons préparé et nous sommes impatients de la prendre avec Saint Colomban.

Etonnante histoire que celle de ce héraut de la foi du 6ème siècle, sorti de cette île de légendes, toute battue de grands vents et d’embruns : l’Irlande. Un siècle à peine après avoir été évangélisé par Saint Patrick, Saint Colomban avec douze compagnons va se hâter d’annoncer à d’autres la bonne nouvelle. Son exemple est contagieux : la chronique raconte les exploits d’équipages se lançant sur la mer, sans avirons pour mieux s’abandonner à la seule volonté de Dieu. « Mon Dieu je m’abandonne à Toi. » Partis de Bangor en 590, travaillants en ordre dispersé ces « peregrini » vont sillonner la Gaule, la Germanie et l’Italie jusqu’à Bobbio où Saint Colomban va enfin mourir en 615 en déclenchant un véritable raz de marée de vie monastique et de conversion. Entre 590 et 690, 122 fondations, toutes Colombaniennes (Jumièges, Saint Wandrille, Jouarre, Fleury sur Loire) !

« C’est à Saint Colomban que l’ordre Bénédictin doit son renommée de culture, car ses monastères étaient des foyers d’érudition et d’art sacré. Le système du monachisme Irlandais voulait que les abbés soient libres de modifier la règle de leurs monastères si les circonstances, tant d’ordre spirituel que matériel l’imposaient. C’est ainsi qu’on assiste à un glissement volontaire de la règle de Saint Colomban à celle de Saint Benoît. Colomban c’est la passion Celtique, l’héroïsme au quotidien, la tradition Irlandaise. Saint Benoït c’est un regard plus juste, sans illusion sur la nature humaine : la marche progressive vers la sainteté. » J.B. Cornelius + serviteur de Dieu

Par cette marche qui va nous aider à retrouver l’héroïsme de Saint Colomban et à en vivre, nous voulons prendre conscience des racines chrétiennes de l’Europe pour vous en rendre compte à notre retour et alimenter votre foi. A l’heure du départ, nous vous livrons les fortes paroles de Saint Colomban que nous avons inscrites sur notre carnet de route. Elles vont nous aider à cheminer avec vous et à prier ensemble pour la ré-évangélisation de l’Europe : « Homme, que tu es misérable ! Ce que tu vois tu dois le haïr et ce qu’il faut que tu aimes, tu l’ignores. En toi tu as ce qui t’entraves, en toi, tu n’as pas ce qui te libère. Tu as des yeux et te laisse lier aveuglement : tu consens à ce qu’on te mène à la mort. » et encore : « Toute notre vie est comme une marche d’une journée. En haut notre amour, en bas notre désir, en haut notre goût, en haut notre recherche de la patrie. Là est le Père »

Chers amis de la route de l’Europe chrétienne, au revoir, nous vous donnons chaque mois rendez-vous sur le site pour vous raconter notre « Peregrinatio ad Dominum ». « Ce que veut le cœur met les jambes en marche. » (Proverbe Africain)

Bénédiction et envoi en mission:
Le dimanche de Pâques, 8 avril, Mgr Cattenoz, Archevêque d'Avignon, a bénit solenellement sur les marches du choeur de la cathédrale Notre Dame des Doms à Avignon l'envoi en mission de Robert et Claudia.
13 avril, 18heures: messe célébrée en l'église Saint Michel de Velleron avec le concours de la chorale Résonance et tous les amis 14 avril, avant la messe de 9h30: bénédiction au "Tepeyac" devant l'oratoire Notre Dame de Guadalupe

Posté par les Mestelan. | (0) Ecrire un commentaire sur cet article  Imprimer cet article  Envoyer cette article à un ami 15-04-2007 à 12:00



 
haut